50 000ème marque Imprimer

Récompense d’un pêcheur de Papouasie-Nouvelle-Guinée pour la 50 000ème marque récupérée sur un thonidé 50000_tag

 

Un pêcheur papou qui a récupéré une marque en plastique posée sur le dos d'un thon jaune a remporté une prime de 500 dollars É.-U en Avril 2012.

 

Le poisson avait été marqué et relâché par les chercheurs du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) le 15 mai 2011 et c'est la 50 000ème marque renvoyée à la CPS.

 

Jonathan Joul, du village de Kananam, près de Madang, a trouvé la marque le 12 Décembre 2011 sur le dos du thon jaune à bord du Dolores 828, à environ 140 milles du point où le poisson avait été relâché, dans la mer de Bismarck .

 

« La récupération des marques est essentielle pour le succès de notre programme de marquage de thonidés », explique John Hampton, Directeur du Programme pêche hauturière de la CPS, « et nous offrons donc une récompense financière pour encourager les pêcheurs à nous les renvoyer ».

 

La 50 000ème marque a valu à l'heureux pêcheur une récompense spéciale de 500 dollars É.-U. pour fêter cette étape importante.

 

Le programme de marquage a pour objectif de définir une population de thonidés « expérimentale », de la suivre et de la modéliser à partir des marques récupérées.

 

La CPS mène des campagnes de marquage des thonidés depuis les années 1970 afin de rassembler des informations essentielles pour l'évaluation des stocks de thonidés de l'océan Pacifique occidental et central, qui abrite la plus grande zone de pêche thonière du monde.

 

Son Programme régional de marquage des thonidés est une initiative des pays océaniens destinée à fournir les meilleures informations aux gestionnaires de leurs écosystèmes marins.

 

Les opérations se concentrent actuellement sur les eaux de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui les finance intégralement.

 

Avec plus de 300 000 thons marqués et relâchés à ce jour, le programme rassemble l'ensemble de données le plus complet au monde pour la gestion de la pêche thonière.

 

« Les thonidés revêtent une importance fondamentale pour la région », dit John Hampton. « De nombreux États et Territoires insulaires océaniens sont lourdement tributaires de cette ressource, dont ils tirent un revenu par le biais des droits de licence de pêche. Les populations locales en dépendent pour leur subsistance. Nous devons connaître les quantités de thons présentes dans la mer et savoir si l'effort de pêche actuel est compatible avec une exploitation durable de la ressource. »

 

Le thon jaune est l'une des quatre principales espèces ciblées par les pêcheurs dans l'océan Pacifique occidental et central, avec le thon obèse, la bonite et le germon du sud.

 

Selon les estimations de la CPS, le total des prises de ces quatre espèces s'est élevé à 2,4 millions de tonnes en 2010, soit le deuxième plus important chiffre annuel jamais enregistré pour la pêche thonière. C’est 83 % du des prises réalisées dans tout l'océan Pacifique et 60 % des captures mondiales de thonidés.

 

Le thon obèse ne représente que 5 % du total des captures de thonidés mais cette espèce est déjà surexploitée, comme le montre l'évaluation des stocks de 2010 publiée par la CPS en janvier.

 

« Le thon obèse n'est pas menacé d'extinction, et ne le sera probablement jamais, » dit John Hampton, « mais il faudra réduire l'effort de pêche d'environ un tiers pour pouvoir compter sur une exploitation durable de l'espèce ».

 

50000

Le chargé de récuperation des marques Jacinta Jacob donne la récompense à Jonathan Joul pour avoir retourné la 50 000eme marque à la CPS.

 

Rechercher

Derniers articles

Publications récentes